Psychologie positive

Etre heureux … avec ses enfants

Une piste essentielle pour être heureux avec ses enfants…

J’arrive à l’école, sur le fil, ça vient de sonner, mais il n’y avait pas de place pour se garer ! 

Camille attend pour sortir. Coucou maitresse je suis là, ah ben oui avec le masque elle ne me reconnait pas.  Allez on file à la voiture :

« – alors ça s’est bien passé ta journée ?

–   oui

  t’as fait quoi ?

  j’ai travaillé

  et t’as mangé quoi à la cantine ? » 

C’est quoi cette question débile qu’on pose tous les jours comme si c’était vital?

Bref, le goûter, vite, parce qu’après il y a les devoirs. Ca va prendre deux plombes et je suis fatiguée alors j’ai pas envie.

Ensuite il faudra prendre le bain, préparer le repas puis ranger la cuisine. Puis préparer les affaires pour le lendemain, descendre le chien, rappeler maman qui m’a appelé 3 fois aujourd’hui. Enfin flâner un peu sur Facebook, faut bien que je me détende un peu, que j’ai une vie sociale quoi! 

Allez, on mange, purée il est déjà 21h, “les enfants au lit !!!!!! Demain y’ a école !”

Pipi, un verre d’eau, les dents si on a le temps et hop ….

Et ça ,c’est quand ils font tout ce que j’ai dit du premier coup.

Qu’as-tu partagé avec ton enfant aujourd’hui, que lui as-tu appris ou apporté (à part les besoins vitaux : manger, boire, dormir) ?

Difficile avec notre train de vie, de partager des moments en famille qui conviennent, d’une part à tous les âges ; et qui arrivent d’autre part à réunir tout le monde en même temps, je te l’accorde.

Pire encore, difficile d’être satisfaite d’une telle fin de journée 🙁

Allez oust, place aux pensées positives

Alors tu as bien-sûr peut-être entendu parlé des pensées positives, mais purées où sont-elles??

Pensées positives, psychologie positive …..??? il parait même que ça apporte des bienfaits. Viiite jai besoin de pensées positives. 

Déjà pas facile d’intéresser une ado de 15 ans et un enfant de 6 ans, en passant par un mari (peut-être) qui n’adhère pas forcément à toutes les idées et concepts qui sortent de ton cerveau.

Oui parce que généralement ton ado préfère squatter son téléphone, ton cadet veut faire un jeu avec toi, ton mari a parfois d’autres intérêts que tu ne comprends pas… Bref chacun part dans sa direction et toi tu voudrais rassembler tout ce monde de temps en temps. Mais tu es dépourvue et le temps te manque.

Parfois tu trouves une idée mais ça part en cacahuète très vite.

Alors j’ai découvert un concept proposé par une célèbre spécialiste de la psychologie positive, Florence Servan-schreiber.

C’est un petit rituel mis en place sur le temps du repas, donc ça ne prend pas plus de temps que d’habitude. Sans vous en apercevoir vous allez avoir en famille, des moments d’échanges constructifs et positifs. Et en plus, ma petite découverte, a la vertu de rallonger la vie et permet d’avoir une meilleure qualité de vie.

Ne pas oublier d’être heureux

J’ai moi-même mis cela en place au sein de mon foyer, je sais que cela fonctionne.

Un jour, lors d’un séminaire, le coach, le numéro 1 francophone, nous a demandé un matin : “Savez-vous combien de matins il vous reste à vivre ?”

Et nous, 2000 personnes dans la salle, on ne savait pas bien sûr.

Alors il nous l’a fait calculer. Et c’est ce que vous allez faire tout d’abord pour que vous ayez bien conscience de l’importance des conseils que je vais vous donner pour mettre ces rituels en place.

En l’espace de 60 ans nous avons gagné une espérance de vie de 14 ans . Soit en moyenne, pour les femmes 31 025 matins car elles vivent jusqu’à 85 ans. Pour les hommes 28 835 matins car ils vivent jusqu’à 79 ans, toujours en moyenne. 

Alors calculez ! (je vous mets une petite formule juste en dessous pour vous aider)

1 Notez votre âge en années, mois et jours 

2 Appliquez le formule =>  (nombre années x 365)      +        (nombre de mois x 30)        +      nombre de jours

3 Vous obtenez vos matins vécus

4 Si vous êtes une femme, calculez  31 025 – vote nombre de matins vécus

5 et voila vous obtenez vos matins restant à vivre. 

A l’époque j’avais encore 14 235 matins à vivre, il ne m’en reste probablement plus que 13 500. J’ai l’impression que c’était hier et pourtant j’ai perdu 735 matins.

Quand vous prenez conscience de ça, ça calme.

Alors pourquoi prendre conscience de ça ?

Parce qu’il faut vivre chaque matin comme si c’était le dernier,

parce qu’un jour ce sera vrai.

je ne me rappelle pas de la source de cette citation

Vous pouvez faire une pause, calculer et méditer.

Un rituel pour être heureux

Revenons à nos moutons,

Les conseils que j’ai trouvés dans la lecture de Florence Servan-Schreiber  m’ont suffit à embellir ma vie et celle de ma famille.

Avant de vous donner ces tuyaux, il faut savoir quels sont les bénéfices des rituels sur les enfants.

Le rituel sécurise l’enfant, et l’aide à construire son identité. Et un rituel au sein de la famille lui permet de lui donner de l’assurance en tant qu’individu. Il se reconnaît membre de la famille.

Le rituel contribue ainsi au développement social, affectif et intellectuel, si c’est pas essentiel ça !!

Ensuite cela lui offre de beaux souvenirs. Et pour finir, cela exerce sur lui une influence positive sur les rites, ainsi il pourra les perpétuer dans l’avenir, ce qui est également essentiel!

Et enfin, les rituels sont rassurants parce qu’ils se répètent dans le temps.

Convaincue? allez, en avant !

Les expériences scientifiques ont montré que nous prolongeons notre vie lorsque nous avons 3 kifs par jour.

En effet, si on arrivait, dans sa journée, à repérer 3 évènements qui nous ont fait du bien, cela nous permettrait de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Alors c’est quoi ces événements, ces kifs ?? et bien ça peut être une rencontre, un goût, une odeur, une image, une sensation, un morceau de musique… n’importe quoi

Savoir détecter ces 3 éléments va nous permettre de dire merci à quelqu’un, à soi-même, à la vie. C’est toute la force de savoir exprimer sa gratitude.

Vous avez dit gratitude?

Une petite parenthèse sur le mot gratitude. Gratitude c’est un mot à la mode, qui fait parfois peur, mais ça veut juste dire être capable de reconnaître qu’on ressent de bonnes choses et qu’on remercie la vie pour ça.

Donc pour ce rituel, à table, le soir, lorsque la famille est réunie, à 2 à 3 à 4 ou plus selon la famille, chacun doit livrer 3 kifs qu’il a eu dans sa journée. Cela nécessite un peu d’entraînement et de se creuser la tête au début. 

Cela peut être le sourire de quelqu’un, un morceau de chocolat, le coucher du soleil, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée le matin, une musique qui évoque un souvenir sur le chemin du travail ou de l’école, un compliment reçu, etc….

Alors les ados vont vous dire « oh maman t’es lourde », mais c‘est un vrai exercice et ils y prendront goût. Et prochainement, je vous expliquerai comment le mécanisme biologique qui va se mettre en place va faire qu’ils vont y prendre goût, pour que vous compreniez comment on a pu prouver cela de manière scientifique.

Parce qu’il ne suffit pas de dire que c’est prouvé, si on l’explique et on le comprend, on l’intègre mieux.

Grâce à ce rituel, les énergies positives vont se mettre en marche, et même si les soucis n’ont pas disparu, les choses agréables l’emportent ! 

Quel kif si à la fin de vos journées survoltées, vous êtes tous arrivés, à en retirer quelque chose de positif et d’agréable et à le partager 🙂

Vous verrez qu’au début c’est difficile, mais après quelques jours de pratique, votre cerveau commence à s’habituer à ce nouveau schéma de pensées.

Quand vous allez ressentir ces moments agréables, dès qu’ils vont se présenter, ça va faire comme un signal qui résonne et qui fait tilter le mot kif dans votre circuit !

Ecole à la maison

En conclusion, la gratitude n’est pas forcément innée, elle doit s’acquérir. Cela fait donc partie de notre rôle de parents de donner l’exemple et de la transmettre à nos enfants. Si vous pratiquez les “ 3 kifs par jour “, cela les incite à exprimer leur reconnaissance, c’est un très beau cadeau que nous avons les moyens de leur faire ! et cela permet de vivre en meilleure santé.

Ce petit rituel t’aidera certainement, en complément d’autres actions bien entendu.   Si tu veux changer ta façon de faire, il faut commencer petit. Mettre de petites choses en place, et au fur et à mesure qu’elles s’ancrent, tu en installes d’autres.

Voici le lien si vous souhaitez acquérir ce livre 3 kifs par jour: Amazon.fr: Florence Servan-Schreiber: Livres

Pour me suivre sur FB (1) SoulSchool – L’école sans stylo | Facebook

Si vous avez aimé l'article ou la vidéo, vous êtes libre de partager en cliquant sur le réseau que vous souhaitez utiliser
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Flinois a dit :

    Quelle chance la découverte de ce livre… c’est vraiment quelqu’un de précieux qui doit te l’avoir fait découvrir 😉

    1. La chance c’est la découverte de cette personne qui m’a tant apporté. Les rencontres ne sont jamais des hasards, nous rencontrons et côtoyons les gens pour ce qu’ils ont à nous apporter. Ce livre qui m’a été offert était la suite logique de cette rencontre, car elle a été le point de départ du nouveau mouvement de ma vie. Je lui en suis très reconnaissante.

  2. […] adoptez une psychologie positive en toute circonstance, même avec vos […]

Laisser un commentaire